[bike #2015-1] Le VTT sur la route : ça colle

20150524-dashboard-suunto

24/05/2015 – J’ai profité de ce week-end prolongé pour reprendre le vélo – plus précisément le VTT – mais pour une séance de route dans la vallée de Chevreuse.

Je cours la Paris Saint Germain dimanche prochain et l’objectif était de faire une séance cool. C’est pourquoi j’ai suivi le ruban d’asphalte et non les sentiers comme me l’a suggéré après coup l’ami Mangeur de cailloux 😉

À l’origine je voulais rouler environ 2 heures, mais je me suis dit que je devais atteindre d’abord les 50 km, puis les 60.

Du coup, j’ai poussé jusqu’à Cernay La Ville et je découvre qu’il y a une course : les foulées cernaysiennes. À mon retour, je me rendrais compte que plusieurs amis y ont participé, dont Jahom, runner. Bravo les gars.

20150524-parcours-suunto

Par ma part, j’ai fait mes 60 km, tout en souplesse, avec une bonne fréquence de pédalage pour ne pas me cramer les jambes à une semaine d’une épreuve.

J’ai beaucoup joué avec le dérailleur et ma vitesse a oscillé entre 9 km/h et 51 km/h car sur le parcours, il y a de sacrées descentes, mais de belles côtes quand on les prend dans l’autre sens 😀

20150524-profil-suunto

Cela faisait une éternité que je n’étais pas passé là en vélo.

J’ai constaté mon manque de puissance dans les jambes mais j’ai réalisé que j’avais de l’endurance car je n’ai pas eu de baisse de régime.

Mon VTT configuration cross country, terrain gras est bien loin d’un vélo de CLM, je colle à la route et j’offre une belle résistance au vent – pas de position aérodynamique – mais bon, je me suis bien amusé B-)

Ce matin (lundi 25/05), aucune courbature 🙂

Je ne sais pas quand je vais recommencer mais j’ai déjà une invitation de Jean Pierre Run Run.

Merci les copains de la Runnosphère.

[run session #2015-47] Le parcours de VTT en courant

20150511-dashboard11/05/2015 – Après la balade d’hier dans le parc de Saint Cloud et comme l’avion de mon père avait 3 heures de retard, j’ai pu aller m’entraîner de bon matin.

On sent que la température s’est réchauffée : tee-shirt et corsaire de rigueur.

Je me suis dit que pour continuer sur la lancée de la séance de vendredi, je pouvais faire une sorte de fartlek mais en terrain parfaitement connu.

Je suis donc parti sur le parcours que je fais avec Adrien en VTT.

20150511-profilJe dois avouer que je n’avais pas de super sensations dans les jambes. Etait-ce dû à la première utilisation des adidas Adizero Boston Boost 5 ??

Je ne crois pas. Je penche plutôt pour une pré-fatigue suite à la déshydratation et à la PPG de la veille.

20150511-frequence-cardiaqueToutefois, malgré la sensation de cotonnade, le rythme est bon et surtout je ne vais pas dans le rouge au niveau fréquence cardiaque.

20150511-dynamique-de-courseComme souvent quand je fais du fartlek en environnement trail, je n’essaie pas trop d’avoir une cadence élévée. Je reste tout de même vigilant pour être au-dessus de 160.

Finalement la séance me satisfait car je ne finis pas fatigué.

Toutefois il va falloir surveiller l’hydratation maintenant qu’il fait plus chaud. D’autant plus que lorsque je suis déshydraté, j’ai mal au tendon d’Achille gauche et à celui-ci seulement.

20150511-parcours

[run session #2015-41] Régénération qu’il disait ;-)

20150427-dashboard27/04/2015 – J’ai profité de ma semaine de vacances post Trail urbain pour me régénérer en faisant du sport avec mon fils et en ne courant pas.

Le repos en course à pied fut très bénéfique. J’avais les ischios-jambiers sensibles après le trail. D’ailleurs, il faut que je fasse du renforcement de ce côté là. Colomba, ma compagne qui est coach de Pilates, m’a donné quelques conseils que je vais mettre en application dès demain.

J’en ai profité pour refaire du VTT, tranquille, avec le fiston, et nous avons fait 3 sorties d’une quinzaine de kilomètres, et j’ai fait une séance de natation. Ce fut l’occasion de tester ma Garmin Swim.

20150427-dynamique-de-courseCe matin, dur retour à la réalité. Fort vent de face sur l’aller qui m’a fait perdre plus d’une minute sur cette portion mais avec le vent de dos, je ne suis pas allé plus vite.

Une bonne séance de reprise, avec une différence de temps de déplacement de 3 minutes – de plus – sur 12 km. La précédente séance était la fin de mon cycle avant course, j’étais donc sur un pic.

Le prochain objectif est la Paris Saint Germain en Laye avec un temps de 1 h 30 – 1 h 35.