Amis minimalistes, Merrell pense à vous

la-nouvelle-collectionHier soir, j’ai été convié à une présentation de la nouvelle collection des modèles minimalistes de Merrell pour la course sur route et le trail.
J’avais hâte de voir ce que cet équipementier proposait par rapport à la concurrence.
J’avais récemment testé la Bare Access Flex, bonne chaussure de transition, mais je souhaite aller un cran plus loin.

La nouvelle collection ne m’a pas déçu sur ce point.
Merrell adresse bien tous les segments : du débutant en minimalisme qui a besoin d’un amorti, etc au barefooteur qui souhaite toutefois protéger sa peau car le bitume n’est pas exempt de fragments blessants ou la forêt n’est pas un long et vert parcours de golf …

Lire la suite

[communiqué de presse] Oxfam Wintertrail, mars 2016

oxfam-wintertrail

Les 5 et 6 mars 2016, le Wintertrail Oxfam donne l’occasion d’allier passion de la montagne, dépassement de soi et engagement solidaire. Amateurs de montagne, de trails, de course à pied, de randonnées, ou de raquettes toutes et tous sont invités à participer en équipe à cet événement unique au monde, où chaque kilomètre parcouru permet de lutter contre les inégalités et la pauvreté à travers le monde.

Le concept plaira à tous les amateurs de défis sportifs hors du commun : parcourir 60 km en raquettes en moins de 30h, par équipe de quatre et sans relais. Derrière l’effort, un engagement solidaire. Avant de prendre le départ, chaque équipe aura en effet collecté 2 000 euros en faveur des actions de solidarité d’Oxfam France, qui mobilise partout dans le monde le pouvoir citoyen pour lutter contre la pauvreté. Au cœur des paysages sublimes de la vallée d’Abondance, le parcours, à cheval entre la France et la Suisse, a été créé spécialement pour l’occasion. Entre la Chapelle d’Abondance et Châtel, ce sont au total plus de 4 000 m de dénivelés cumulés qui attendent les marcheur-se-s. Une équipe de professionnels de la sécurité en montagne, des masseurs et masseuses seront présents pour accompagner les équipes qui auront relevé le défi du Wintertrail Oxfam. Six points de ravitaillement jalonneront le parcours, animés par les 150 bénévoles présents et les Offices de Tourisme de chaque commune.

 

[entraînement] Retour d’expérience sur la méthode Hanson : yeah !

method-hanson-cover13/09/2015 – C’est en regardant les résultats d’un ami de la Runnosphère que je me suis dit qu’il fallait que, non seulement, je passe un cap mais surtout que je trouve une méthode d’entraînement adapté à ma philosophie : on s’entraîne sérieusement et scientifiquement mais sans trop se prendre la tête quand même.

Gregory a suivi la méthode Hanson pour se préparer au marathon de Chicago et il a pulvérisé son record.

J’ai donc commencé par acheter le livre Hansons marathon method.

Lire la suite

[course] Trail du sillon de Bretagne : well done

20150830-dashboard

Dimanche 30/08, j’ai participé avec mon frère au trail du sillon de Bretagne.

C’est un vrai trail de 30km avec 500m de D+.

20150830-parcours

20150830-profil

Je reviens donc au trail nature après deux saisons où les seuls « trails » que j’ai faits étaient urbains (humarathon).

Ce trail était aussi l’occasion d’étalonner mon nouvel entraînement basé sur la méthode Hanson pour le marathon. Elle m’a amené à une conséquente augmentation de mon kilométrage hebdomadaire : je suis passé d’une petite trentaine de kilomètres à près de 70.

Tout cela sans aucune blessure 🙂

Mais revenons au trail.

Peu avant le départ, nous avons retrouvé Arnaud, un ami de mon frère. Nous allons faire la course à 3.

Un peu moins de 300 personnes au départ, on est loin de la foule de l’UTMB.

C’est parti, et cela part plutôt vite pour moi (5min/km) étant donné le profil. Par conséquent même si je suis le rythme de mes partenaires, je suis plutôt à la peine sur les 10 premiers kilomètres.

J’en suis même à dire à mon frère qu’il pourra me laisser sur la deuxième boucle. Et oui, je croyais qu’on faisait 2 boucles et je ne me voyais pas le ralentir comme sur les méga-bosses que j’avais difficilement passées.

Mais mon frère ne voulait pas me laisser seul. Merci encore Denis. Nous avons donc continué notre route et Denis s’est calé sur mon rythme.

Au fil des kilomètres, les sensations sont revenues et même très bien. Si bien que je me sentais de mieux en mieux.

Ainsi on a pu finir aussi vite qu’on avait démarré.

J’ai été étonné par ma performance car c’est la première fois que je m’améliore comme cela sur une course.

20150830-dynamique-de-courseIl est sûr que l’entraînement y est pour beaucoup. Cette distance de 30 km était à peine supérieure à la plus longue des séances longues que j’avais faite. Du coup mon corps encaisse très bien la distance.

Par contre, il est clair que je dois adapter mon entraînement pour avaler les côtes plus rapidement, si c’est mon objectif. Je ne le crois pas.

A contrario, j’ai réussi à garder une posture et une qualité de pied impeccable jusqu’à l’arrivée, vous pourrez peut-être en juger sur les photos ci-dessous. C’est un grand motif de satisfaction. Le Light Feet Running y est pour beaucoup.

Un autre tient au type d’alimentation que j’avais mis en place : à savoir un petit déjeuner normal (thé, banane, yaourt et 2 cracottes beurrées) et en course outre le coca, et l’eau, juste 2 pâtes de fruit aux fruits rouges bio (achetées lors de la foire de Paris) et consommées au km 6 (après une méchante côte) et au km 13. Par de baisse de régime 😉

Nous sommes à J+2 et je n’ai pas eu de courbatures.

Le bilan est donc plus que positif et cela me fait dire que je maîtrise encore un peu plus l’entraînement, que j’arrive à l’adapter à ma pratique.

Cela m’ouvre de belles perspectives.

On a fini la journée en famille en allant déjeuner au bord de la mer, du côté de Pornichet.

20150830-arrivee-1 20150830-arrivee-2 20150830-photo-de-famille

[livre] Coureur de l’extrême : la motivation à l’état pur

Si vous me lisez régulièrement, vous savez que je cours le trail du Sillon de Bretagne dimanche prochain.

coureur-de-lextreme-coverJe n’ai pas particulièrement besoin de motivation, loin de là, mais j’avais entamé ma lecture de « Coureur de l’extrême » de Vincent Hulin, il y a quelques semaines.

Lundi je l’ai repris et je l’ai terminé hier soir. Ce n’est que du bonheur et cela donne vraiment envie de participer à ces courses.

Merci Vincent pour ce récit.

En attendant, on va faire petit avec le 30km de dimanche.

Hier, c’était ma 100ème séance de course à pied de l’année.

20150825-dashboard

A bientôt.

[entraînement] Cours Forrest, cours …

forrest-gump

29/07/2015 – J’y suis arrivé : près de 70km par semaine en courant et même pas fatigué ou presque.

En moins de deux mois, je suis passé d’une moyenne de 32km par semaine à +/- 70km en suivant la méthode Hanson pour la préparation au marathon.

Le moins que l’on puisse dire est que les résultats sont là :

  • meilleure économie de course
  • meilleure gestion de l’effort
  • surtout meilleure programmation des séances
  • augmentation sensible du kilométrage => adaptation du corps à l’effort longue durée.

Du coup je me sens bien mieux armé pour refaire des marathons, trails ou tout autre distance longue.

Dans le graphique ci-dessous, on voit que mon kilométrage 2015 est bien supérieure aux autres années alors qu’il est presqu’exclusivement composé de course à pied. Je vais exploser la barre des 2000 kilomètres.

Summary-VeloViewer-yearly-mileage

Par exemple, samedi dernier, je suis parti pour environ 30 km (28,6km exactement) la fleur au fusil sans aucune appréhension sur ma capacité à tenir cette distance.

Il s’agit d’adopter le bon rythme, de s’y tenir et de s’y être préparé.

Cette préparation foncière est le coeur de ces deux derniers mois.

Cela faisait longtemps que je voulais courir 6 jours sur 7, mais je ne voulais pas le faire au détriment de ma santé en étant surentraîné d’où un surcroit de fatigue, les blessures, …

Summary-VeloViewer-daily-mileage

C’est tout le contraire : mon corps s’est renforcé et mon tendon d’Achille gauche est bien content, je digère bien toutes les séances même celles qui piquent un peu.

Bref, je continue sur cette voie qui a eu pour corollaire de me faire courir lentement mais sûrement : l’éloge de la lenteur.

Il est clair que j’ai passé un palier et cela m’ouvre de nouvelles perspectives alléchantes.