[run session #2015-42] Focus sur la foulée

20150429-dashboard

29/04/2015 – Après ma séance de lundi, j’étais un peu dépité. Je m’étais trouvé lourd en course. Ce matin, j’avais donc décidé de focaliser le travail sur la technique et plus précisément sur ma longueur de foulée.

20150429-dynamique-de-courseCes dernières semaines j’avais travaillé la cadence, il était temps de travailler la longueur. Quand on combine les deux, forcément on va plus vite. Normalement …

Pour se faire, il faut laisser partir la jambe en arrière après l’appui afin de bénéficier un maximum de la biomécanique. Solarberg le décrit mieux que moi dans son livre.

Bref, j’ai mis tout cela en application ce matin et le résultat est très satisfaisant.

Avec une chaussure non boostée (Gomeb Speed 3 vs Supernova Glide 7), j’ai réussi à revenir à un temps très bon sur mon parcours habituel.

Mais surtout j’ai obtenu un bon compromis entre la longueur de la foulée et la cadence.

20150429-cadenceLe relâchement musculaire était plus au rendez-vous mais je souhaite m’améliorer sensiblement dans ce domaine : je dois avoir des ischios plus élastiques et robustes.

La PPG va m’y aider par un renforcement adapté des ischios qui sont mon point faible : séquelle de mes années de sprint et de quelques blessures.

Au final, je suis hyper confiant car je sens que je vais bien progresser.

MàJ : lors de la séance #2015-38, j’ai fait mieux avec des paramètres quasiment similaires, j’avais donc bien atteint un pic de forme juste avant le trail urbain. Il faut refaire la même chose pour la Paris Saint Germain en Laye.

[Run session #2015-38] Stabilisation

20150410-dashboard10/04/2015 – Pas d’objectif ce matin pour la séance, juste être cool, ne pas forcer à une semaine du trail urbain de l’Humarathon. Cela est bien tombé car au départ, je n’avais pas de bonnes sensations dans les jambes, foulées étriquées, chevilles un peu raides …

Au final les paramètres sont pas mal mais j’aurais pu mieux au niveau de la fréquence cardiaque. Je l’ai ressenti pendant la séance que le cardio était un peu haut. Était-ce un effet de la pollution qui sévit sur Paris en ce moment ? Possible.

20150410-frequence-cardiaque

Sinon les autres paramètres sont satisfaisants : oscillation verticale à 9,5 cm et cadence à 164 ppm.

20150410-dynamique-de-courseJe vais faire un travail spécifique sur ce dernier point après le trail urbain et avant la Paris Saint Germain en Laye.

J’ai déjà passé un cap ces derniers temps mais il serait bien que je tangente les 180 d’ici quelques semaines. Ce n’est pas gagné car c’est assez contre nature pour moi.

Mais qui ne tente rien n’a rien, so go, go, go.

20150410-cadence-ov

Actuellement, tous les voyants sont au vert et ma préparation au feeling me convient parfaitement pour le moment.

Comme j’explore plusieurs voies, je ne me fixe pas de plan et je travaille beaucoup à la sensation. Je suis la progression grâce aux données collectées séance après séance (notamment grâce à la Garmin Forerunner 620 que je possède depuis un mois).

20150410-parcours

[Run session #2015-36] Surpris

20150406-dashboard

06/04/2015 – Ce matin, j’avais décidé de profiter de ce lundi de Pâques pour faire une séance un peu plus longue en passant par Versailles.

Je suis donc parti à la fraîche – environ 3 degrés – en commençant par une petite descente et ensuite par une longue montée vers Ville d’Avray.

J’ai tenté de maintenir une cadence élevée et je ne croyais pas y être parvenu, néanmoins ma moyenne a été de 167 ppm mais le diagramme me laisse perplexe de par la répartition des valeurs.

20150406-cadence-ov

20150406-dynamique-de-courseToutefois, j’ai constaté le résultat à la fin de la séance : grâce à cette cadence maintenue, j’ai été vite, plus vite que d’habitude sans aucune fatigue. Super …

D’autant plus que l’oscillation verticale continue sa baisse, légère, mais en baisse 🙂

Je vais axer ma prochaine séance sur le respect d’une allure modérée entre 124 et 155 bpm avec au moins 60 %.

20150406-parcours

[Run session #2015-28] Foutu tendon d’Achille

20150318-dashboard

18/03/2015 – Ce matin j’avais prévu de faire ma séance habituelle de côtes à Chaville.

Malheureusement depuis lundi j’ai le tendon d’Achille gauche douloureux : je n’ai pas assez bu ce weekend + beaucoup de voiture (moi qui conduit peu), …

Dès le début de la séance, j’ai ressenti une douleur bien réelle, j’ai continué en me disant que cela allait s’atténuer au fil de la séance.

C’est ce que j’ai cru jusqu’au moment où j’ai monté la première côte. Douleur bien aigüe.

Au bout de 5 montées, j’ai décidé qu’il était plus raisonnable de rentrer, de s’hydrater pour être en forme pour la séance de vendredi.

J’ai couru la séance avec des Brooks PureConnect 2 qui ont moins d’amorti que les Skechers Gomeb Speed 2 ou les Saucony Triumph Iso, j’en ai eu la confirmation en regardant la courbe de l’oscillation verticale de ma Garmin 620.

20150318-tours

[Run session #2015-26] Séance royale et travail de la foulée

20150312-dashboard12/03/2015 – Hier j’ai regardé une vidéo de Solarberg Séhel sur les foulées de certains coureurs et j’ai été emballé, surtout par celle de Chris Erichsen (à partir de 1’05).

Ce matin, pendant ma séance longue passant devant le château de Versailles, j’ai décidé de travailler ma foulée en mettant un peu d’amplitude par une plus grande ouverture du bassin.

Pas de retour objectif pour le moment, mais j’ai senti les effets sur les ischios. Il faudra tout de même que je me fasse filmer pour voir vraiment ce qu’il se passe.

Dans les stats, la longueur de la foulée moyenne est identique à la version précédente (env. 1,28 m, pour info sur mon semi où j’étais le lièvre pour mon père, ma foulée était de 1,02 m).

Parti à la fraîche, après la descente initiale, les 5 premiers kilomètres sont plutôt en côte et donc pas trop rapides. Après l’entrée dans Versailles et la descente, je me suis lâché pour accélérer tranquillement jusqu’à la fin (on peut le constater sur l’analyse aux tours) sans monter dans les tours pour la fréquence cardiaque (respiration sans bruit et sans effort).

20150312-frequence-cardiaque

Concernant les autres données, c’est assez stable mais j’ai un peu augmenté ma fréquence de foulée.

Au final, une très bonne SL  comme je les aime avec le lever de soleil en prime 🙂

Quelques stats :

20150312-tours

20150312-analyse-allure

[Run session #2015-22] Haïle vole, moi pas encore :-)

20150302-parcours

Ce week-end j’ai vu la vidéo d’Haile Gebreselassie ci-dessous, découverte sur le site Kinetic Revolution :

J’ai donc décidé ce matin de mettre l’emphase sur le ressenti de ma foulée et de la poulaine afin d’encore mieux ressentir les actions des ischios et des fessiers qui sont très utilisés par Haïle.

J’avoue que j’ai bien, voire trop, ressenti l’effet sur les ischios, surtout sur le droit et j’ai dû faire en sorte de ne pas trop ouvrir le bassin et donc de limiter l’amplitude de la foulée alors que je « sentais » bien le geste.

Avec le semi, dimanche prochain, je dois rester sage.

Malgré ce contretemps technique, ce fut une bonne séance. La deuxième de suite avec les Skechers Gomeb Speed2. Aujourd’hui mes pieds s’étaient réhabitués et la foulée était plus efficace que vendredi.

Le changement perturbe mais l’adaptation est rapide.

Par conséquent je procéderai plus souvent à ces changements dans le futur.

Quelques stats:

20150302-analyse-allure

[Run session #2015-21] De la BMW série 5 à McLaren Mercedes

02_27_2015_Sèvres__IDF__France___Course_à_pied___Strava

Ce matin, j’ai délaissé mes Saucony Ride 7 et Triumph ISO pour reprendre les Skechers Go Meb Speed 2.

Je peux vous dire que cela m’a fait tout drôle : comme je l’ai dit dans un précédent billet, la Triumph ISO est une routière haut de gamme. Par contre la Go Meb Speed 2 est une voiture de course et il faut avoir les chevaux pour en profiter un max.

Ce n’était pas tout à fait le cas ce matin.

2 semaines après mon rhume, je ne suis pas encore au niveau, et il est temps que je profite du week-end pour bien me reposer et reprendre des forces à 8 jours du semi-marathon de Paris que je ferai en mode lièvre pour mon père.

Toutefois l’avantage de changer drastiquement de type de chaussure permet de faire travailler les muscles différemment sur le même parcours : un pas de plus dans mon Kaizen de la course à pied.

Quelques stats sur ma séance de ce matin :

02_27_2015_analyse_allure

Skechers GoMeb Speed 2 : l’état de grâce

skechers-gomeb-speed-2-small

C’est grâce à la Runnosphère que j’ai pu testé ce modèle de la marque Skechers.

Comme son nom l’indique cette chaussure semble être prédestinée à la vitesse.
Vérifions que cette destinée est vérifiée … ou pas !

Tout d’abord son profil est racé, faible drop (4mm) et légère, légère (220 g environ). C’est vraiment taillé pour la vitesse.
C’est un bon départ pour moi qui suis un adepte des chaussures minimalistes.

Et maintenant en route, dès que je les ai enfilées, j’ai senti qu’elles faisaient cor(p)s avec mes pieds 😉

Large toebox mais sans plus, pas de coutures superflues, …
Dès les premières foulées, j’ai cru que j’ai pu voler, yes, “I believe I can fly”.

Et cela s’est vite confirmé.

kilometrage-chaussures-20141014

Ce qui est étonnant avec ce modèle, c’est qu’avec sa légèreté et sa finesse, j’ai craint que le pied ne tape au sol, pas du tout.
La semelle a juste ce qu’il faut d’amorti pour que la pose du pied soit agréable, tout en ayant un maximum de dynamisme.
J’ai retrouvé certaines de mes sensations de sprinteur d’il y a 20 ans : un pur bonheur. Car on arrive à être dynamique sur la durée et pourtant je ne suis pas un poids léger (1m82 et 73kg).

Avec ce regain de contrôle, j’ai réussi à améliorer ma foulée et je m’en suis rendu en vérifiant la faible usure de la semelle de ma chaussure gauche au niveau du talon : faible usure (vous pouvez le voir avec ces photos avant et après) malgré les 200 km parcourus.

skechers-gomeb-speed-2-semelle-avant

skechers-gomeb-speed-2-semelle-apres-small

Le Light Feet Running est encore plus facile à mettre en oeuvre avec ce modèle de chaussures.

Le seul défaut que j’ai trouvé est la tenue du laçage qui m’a obligé à faire des doubles noeuds, mais comme les lacets d’origine sont assez longs, ce n’est pas un problème.

Bref, j’envisage sérieusement de courir mes prochaines courses sur route avec ces chaussures ou ces petites soeurs.

Que du bonheur et vous, qu’en avez-vous pensé ?

teste-approuve-adopte-soncad-officiel-de-la-coiffure-domicile

Skechers sur Facebook