[test] tee-shirt et cuissard Bodycross, c’est good !

J’aime le sport et j’apprécie de pouvoir le pratiquer n’importe quand tout en étant confortable au niveau vestimentaire.
Par conséquent, je suis à l’affût de toutes les nouveautés textile qui peuvent surgir.

J’ai noté la montée en gamme de Décathlon et de ses déclinaisons dont Kalenji. C’est un remarquable !

Je me demandais comment les autres grandes marques allaient réagir : les Nike, Adidas, Odlo et cie.
Jusqu’à présent, je n’ai pas trouvé quelque chose de surprenant, c’est plutôt même le contraire de la part de tels ténors, à moins de dépenser des sommes « astronomiques ».

Et dernièrement, grâce à l’ami Jean-Pierre, j’ai découvert une nouvelle marque Bodycross. Venant de sa part, j’étais convaincu de la qualité, mais je suis comme Saint Thomas et je demandais à voir.

C’est dans ce contexte que j’ai testé le tee-shirt technique Mile et le cuissard de compression Silvio.

Dès le premier toucher, je suis étonné par la finesse et la douceur du toucher alors que c’est très fin.

Malheureusement nous sommes en pleine canicule et je me dis que ces textiles ne sont pas adaptés pour ces chaleurs et j’attends quelques semaines pour m’en servir.

Nous voici revenu à des températures plus clémentes pour un mois de septembre, environ 12-15°C au petit matin. Je me dis que là les conditions sont idéales, car il fait frais au démarrage, mais une fois en route on a facilement chaud.

C’est donc souvent une gageure de s’habiller juste, ce qui signifie pour moi le moins de vêtements possible.

J’enfile donc le tee-shirt et le cuissard.

Je constate tout de suite la vaste poche dorsale du cuissard qui accueille facilement mon smartphone (un Samsung S20). C’est appréciable. Par ailleurs, la petite poche latérale accueille mon inévitable paquet de mouchoirs bien utile. Dans la poche ventrale je dispose ma clé et me voilà paré pour ma petite séance matinale de 45 min.

Je ne me sers pas des poches du tee-shirt alors que je pourrais y glisser une barre si je décidais de faire une sortie longue.

Par contre je monte le zip de ce tee-shirt car il fait légèrement frisquet au démarrage.
À ma grande surprise, je ne ressens qu’une légère fraîcheur qui augure d’une bonne séance.

Cela se confirme par une très bonne ventilation et toujours cette sensation de fraîcheur grâce à une bonne évacuation de la chaleur et de la transpiration.
C’est vrai aussi bien en haut que pour le cuissard.

Au bout de 30 minutes, j’ouvre le zip du cou ce qui permet un regain de fraîcheur bien utile.

Le résultat est très positif à la fin de cette première séance.

Le lendemain, séance surprise sous la pluie. M…

J’ai eu agréablement surpris par sa légèreté même sous la pluie : le combo tee-shirt + cuissard est très protecteur car je n’ai pas ressenti de froid, au contraire j’étais bien 😀

C’est donc une grande satisfaction de porter ses vêtements dont vous avez les caractéristiques ci-dessous.

Comme on dit : « essayez c’est les adopter », j’y souscris à fond dans ce cas.

Merci Jean-Pierre, découvrez la marque sur https://shop-bodycross.com/fr/ et merci Bodycross pour ces textiles hors pair qui nous permettent d’appliquer son slogan « beyond your limits » ou le dépassement de soi…

Tee-shirt Mile : https://shop-bodycross.com/fr/t-shirt-trail-homme-mile-noir-jaune.html

Ce tee-shirt d’inspiration trail à manches courtes, est idéal pour votre entrainement ou votre compétition par temps sec. La matière respirante et les éléments en mesh sous les bras permettent une évacuation de la transpiration. Le demi-zip permet une protection et permet également l’évacuation de la transpiration et donc un confort thermique maximum. Les coutures plates de ce tee-shirt vous procureront une aisance optimale et une protection de votre peau contre les irritations.
Deux poches dans le bas du dos, à droite et à gauche, fermées par un rabat, peuvent accueillir chacune, gel et barre céréale pour garder de l’énergie durant votre course. Une 3ème poche zippée, permet de transporter des objets tel que clés ou téléphone. Pour une meilleure visibilité, des éléments réfléchissants sont apposés à l’arrière et sur les manches.
Composition : 88% polyester + 12% élasthanne. Le Mesh est composé à 75% de Polyester et à 25% d’élasthanne.

Cuissard de compression Silvio : https://shop-bodycross.com/fr/short-compression-trail-homme-silvio-noir.html

Le cuissard Silvio a été conçu à partir de polyamide, matière textile très légère, très résistante et élastique, ce qui convient parfaitement pour ce cuissard de trail.
Pour un maintien correct au niveau des quadriceps, le bas est resserré. Confortable et respirant, le Silvio dispose d’une large ceinture, 10cm, disposant d’un cordon de reserrage pour un maintien optimal.
Sur cette ceinture se trouve 2 poches, une poche élastiqué à l’avant pour y mettre une flask d’eau et/ou barre de céréale, et une poche zippée à l’arrière pour y ranger vos objets précieux tel que le téléphone ou clé. Les coutures plates éliminent le risques de frottement et d’irritations.
Ce cuissard de compression dispose également d’une protection anti-bactérienne et anti-odeur.
Composition : 76% polyamide + 24% élasthanne

[course] Salon du running 2015, j’y serai et vous ?

Salon_du_Running_2015Dimanche prochain se court le marathon de Paris 2015 mais c’est aujourd’hui qu’ouvre le salon qui lui est consacré : ouverture à 15 h, porte de Versailles.

C’est le rendez-vous des équipementiers avec une concentration énorme de coureurs, prélude au « déferlement » 🙂 de runners dans la capitale dimanche matin.

Je vais y passer vendredi en fin d’après-midi pour rencontrer les équipementiers et découvrir mes prochaines courses. Qui sait ?

Je sais que Scott Jurek va y donner des mini-conférences sur le stand Brooks. Intéressant ?

N’oubliez pas d’utiliser le hashtag #parismarathon.

Et vous, vous y passez ?

[Test] Saucony Triumph Iso : routière haut de gamme

Saucony_WHOA

Grâce au partenariat Runnosphère – Saucony, j’ai pu tester la Triumph ISO.

Ce test arrive après celui de la Ride 7 que j’avais trouvé plutôt très bien.

Commençons par ces caractéristiques techniques « constructeur » :

  • poids : 292 g
  • 8 mm de drop
  • Powergrid+
  • Amorti universel

Maintenant passons aux arguments mis en avant et validons ou pas :

  • rundry : ou courir le pied au sec => je suis d’accord, mes pieds sont toujours restés au sec, même quand j’ai pris un peu d’eau lors de mon passage en terrain hyper gras dans Fausses Reposes.
  • lightweight support frame : pour le support du talon. Rien à redire, il le fait sans aucune sensation de contrainte, on est vraiment à l’aise dans ses runnings.
  • 8 mm de drop : je suis un adepte du minimalisme mais je me suis rendu compte au fil du temps que mes tendons d’Achille ne supporte pas le zéro drop, par contre le 4 ou 8 mm c’est parfait => aucune douleur dans les tendons. C’est une parfaite chaussure de transition.
  • maintien des transitions fluides pour une foulée en douceur : c’est vrai, la foulée est naturelle, ça roule tout seul.
  • 20 % d’amorti en plus : c’est le seul bémol si on recherche la performance. La Triumph ISO n’est pas dédiée aux courses rapides. Plus la distance est longue, plus on l’apprécie : c’est comme une berline allemande haut de gamme : une routière au long cours 🙂
  • chausson flexible et lacets : on se sent vraiment bien dans la Triump ISO. Grande mention pour les lacets que je trouve tip top : ils ne se défont pas : j’adore 😉

À la lecture de mon compte-rendu, vous pouvez comprendre que j’ai aimé cette chaussure que je compare à une routière haut de gamme.

Comme je dois participer au semi de Paris pour accompagner mon père – on va viser 2 h, ce ne sera pas une course à la performance mais une vraie course plaisir. Comment se faire plaisir si ce n’est en chaussant une routière haut de gamme.

teste-approuve-adopte-soncad-officiel-de-la-coiffure-domicile

D’autres tests :

http://www.trackandnews.fr/2014/12/saucony-triumph-iso-series-whoa/