[run session #2015-55] 2 jours, 2 séances

20150611-dashboard11/06/2015 – Aujourd’hui l’objectif était d’enchaîner 2 séances, 2 jours de suite. Le Long Slow Distance avec la relative lenteur qui va avec est une notion difficile à mettre en oeuvre car il faut se forcer à aller LENTEMENT, mais bon …

20150611-dynamique-de-courseC’est motivé que je suis parti pour cette nouvelle séance, et dès le début je dois me freiner, mais j’y arrive plus facilement grâce à l’apprentissage de la veille.

Toutefois je me suis laissé emballé de temps en temps, on s’en rend compte sur la fréquence cardiaque, moins de présence en « modéré » : ce n’est pas bien 😉

20150611-frequence-cardiaque

J’ai prévu de ne faire que 10 km environ car je ne souhaite pas enchaîner 2 séances longues.

Pas grand chose à dire sur la séance si ce n’est que je croise beaucoup plus de monde lors de ces sorties de fin d’après-midi par rapport à mes sorties matinales.

Samedi, je vais voir l’ami Solarberg pour un atelier sur le Light Feet Running. Une occasion de le rencontrer IRL 🙂

Je vous souhaite un bon week-end.

20150611-parcours 20150611-profil

[run session #2015-54] Séance LSD, ça plane pour moi

20150610-dashboard

10/06/2015 – J’ai fait une séance « Easy »(voir l’histogramme fréquence cardiaque ci-dessous) et je suis étonné par la durée de récupération que me propose l’Ambit 3 Run : > 100h alors que la Forerunner 620 m’indique 20h. Habituellement les valeurs sont assez proches. Je pense que cette différence est due à l’absence de mesure de la fréquence cardiaque pour la Suunto car je ne porte pas sa ceinture cardio-fréquencemètre.

20150610-dynamique-de-courseJe vais être attention à ce point lors des prochaines séances de ce type.

J’ai eu du mal à descendre aussi bas dans mon rythme car ce n’est plus mon rythme habituel de course à pied mais contrairement à lundi, je m’y suis astreint.

Ensuite ce n’est pas facile de s’y maintenir et de ne pas pousser une petite accélération quand on sent que c’est très facile. Il faut se discipliner : c’est pour une bonne cause.

Je voulais faire une séance longue et ce fut le cas avec 1h33 pour 15,6 km.

Une autre nouveauté : j’ai configuré ma Forerunner 620 pour qu’elle m’affiche mon allure en miles/h tout en conservant l’affichage de la distance en kilomètres. Je n’ai pas réussi à le faire sur l’Ambit 3 Run. Ce type d’affichage est nécessaire pour m’éviter de faire des conversions lors de l’application des plans proposés par les Hansons brothers 😉

Ainsi malgré la chaleur, j’ai fait ma séance longue tout en souplesse et très calmement, en témoigne ma fréquence cardiaque.

20150610-frequence-cardiaque

Une conséquence de ce rythme lent est que je ne peux plus avoir une cadence aussi « élevée » qu’avant même si je m’efforce d’être plus fréquent que mon rythme naturel.

Demain, je remets le couvert pour m’habituer au concept de cumulative fatigue.

20150610-parcours

[run session #2015-53] Séance courte pré-LSD

20150608-dashboard

08/06/2015 – On va orienter l’entraînement sur le LSD (Long Slow Distance) définie par les Hansons Brothers dans leur livre Hansons Marathon Method: A Renegade Path to Your Fastest Marathon. Je l’ai commandé et je l’attends pour le dévorer et mettre en application ses principes.

Le terme « slow » est important et il est paradoxalement difficile d’aller lentement quand on est habitué à courir à un certain rythme.

Pour ne pas prendre trop de temps avant de partir au travail, je décide de faire une séance courte moins de 10 km et je prends mon « habituel » parcours court (cf. ci-dessous).

20150608-parcours

20150608-dynamique-de-courseJe n’arrive pas à aller lentement, alors je décide d’être plus technique, je conserve mon allure ~12km/h mais je fais attention à la cadence et à l’oscillation verticale.

Résultat au rendez-vous. Pour la « lenteur », on verra à une autre séance.