[livre] Stretching express

Aujourd’hui, je vous présente le livre « Streching Express » édité chez Amphora.

J’apprécie l’introduction qui explique pourquoi il est bien, voire nécessaire de s’étirer.
Bien que faisant du sport et de l’athlétisme depuis mes 10 ans, j’en ai 50 maintenant, j’ai quasiment arrêté de m’étirer quand je suis passé du sprint, de la piste et des sautoirs à la course sur route.
Je n’ai pas eu de soucis avec cette absence d’étirements pendant plus de 20 ans.
Toutefois, avec une augmentation sensible du kilomètrage, une certaine tension est née puis s’est renforcée tout particulièrement au niveau de mes psoas et de mes ischios.
Sacrés ischios, chez moi, ils furent souvent une source d’inquiétude car performants mais fragiles quand je faisais du sprint et des haies.

Néanmoins j’avais arrêté les étirements jusqu’au mois de février 2020.
Peu de temps avant suite à un fort éternuement, j’ai ressenti une douleur au dos. Celle-ci s’est amplifiée sans que je trouve un remède jusqu’au passage chez un ostéopathe qui m’a montré des étirements pour me soulager. Et miracle, en quelques jours l’amélioration fut sensible et la douleur a disparu complètement en quelques semaines.

C’est donc avec un intérêt tout particulier que j’ai lu cet ouvrage.

J’aime les principales raisons évoquées par l’auteur pour s’étirer :

  1. pour un mieux être au quotidien ;
  2. pour rester jeune ;
  3. pour rééquilibrer le corps ;
  4. pour prévenir les blessures ;
  5. pour avoir une meilleure image de soi ;
  6. pour libérer les émotions.

Désormais quinquagénaire, on pourrait penser que le point 2 est le plus important pour moi.
Et bien non, je suis plus attiré par la notion d’équilibre du corps.

Cet équilibre est renforcé par l’accompagnement de tout exercice par une bonne respiration, en évitant de forcer comme une « brute ». Cela vous rappelle tous quelqu’un n’est-ce pas ? Je me souviens de certains acharnés sur le stade il y a bien longtemps mais cette attitude perdure.

L’introduction de cet ouvrage est vraiment bien faite car elle situe bien que les étirements ne se suffisent pas à eux-mêmes et qu’ils font partie d’un tout avec l’alimentation notamment. C’est donc une approche holistique qui est mise en avant. On ne se contente pas de lister tous les étirements possibles en fonction de tels ou tels muscles.

Ce livre s’adresse à la majorité d’entre nous d’où sa décomposition en deux parties : le niveau débutant et le niveau intermédiaire.

Par ailleurs, l’auteur souligne l’importance de s’arrêter si on ressent une gêne ou une douleur anormale. On est heureusement bien loin du « no pain, no gain ».

Passons aux choses sérieuses : les étirements.

Ils sont regroupés en séances courtes, une dizaine de minutes, qui ciblent une zone du corps : la nuque, le dos, les abdominaux, …

Le matériel requis est minimaliste : une chaise, un tapis, un bâton, une sangle.

Les exercices proposés sont bien catégorisés et ils sont expliqués dans un langage accessible, totalement en français, sans l’usage d’un jargon franglais qui nuit souvent à la bonne compréhension du mouvement à exécuter.
Cette absence de jargon est particulièrement notable et on comprend qu’un soin a été apporté au vocabulaire employé pour que tout le monde puisse s’approprier les étirements proposés.

C’est une belle réussite et une bonne façon de se préparer pour les efforts de cette période des vacances qui commencent.


Stretching Express
de Elodie SILLARO
Éditions Amphora
ISBN : 9782757604649 ; EUR 9,95 ; mai 2020 ; 112 p. ; Broché

Laisser un commentaire