Le système des castes en Inde en 10 points

Je vous présente un article intéressant de Mathilde Loire sur le système des castes que l’on méconnait souvent.

Son article est l’occasion d’en apprendre plus.

En voici un extrait :

Le mot « caste » n’est pas un terme indien, mais un mot dérivé du Portugais « casta » qui signifie « espèce, race » ou « pur, non mélangé ». Il est utilisé par les Occidentaux depuis l’arrivée des colons portugais en Inde, au XVIe siècle. Les Indiens, eux, utilisent plutôt les mots varna et jati, qui recoupent deux réalités différentes.
Varna, qui signifie « couleur », désigne un système hiérarchique hérité de la société védique (1500 à 600 avant J.-C.). Il existe quatre varna, hiérarchisées selon un principe de pureté rituelle et correspondant chacune à une partie de l’être primordial, Purusha. Les brahmana, les prêtres et les enseignants, sont issus de sa bouche, et sont les plus « purs » ; les kshatriya, les gouvernants et les guerriers, viennent de ses bras ; les vaishya, les exploitants agricoles et les marchands, de ses cuisses. Ces trois classes sont dites dvija, soit « nées deux fois » : leurs membres passent par un rite d’initiation avant l’âge adulte, qui les autorise à porter un cordon sacré. La quatrième varna est issue des pieds de l’Homme primordial : ce sont les shudra, les ouvriers et les travailleurs agricoles, qui servent les trois classes supérieures. Enfin, les « hors-castes », les intouchables, que l’on appelle aujourd’hui plutôt les dalits (« opprimés ») seraient eux nés de la terre.

L’article complet par Asialyst.

Laisser un commentaire