[test] Merrell Bare Access Flex Knit : Okay

merrell-bare-access-flex-knit-profil copie

Comme vous pouvez le lire dans un de mes billets précédents, j’ai assisté le mois dernier à une présentation de la nouvelle collection de Merrell dédié au running minimaliste. Je vous avais dit que Merrell avait pensé à tout le monde : du débutant en minimalisme à l’ultra trailer confirmé.

Pour ma part, j’ai hérité de la nouvelle version de la Bare Access Flex, la Knit. Celle qui a un mesh tricoté comme une chaussette.

Ayant testé sa grande soeur en février, j’étais un peu déçu car je ne voyais pas ce que je pourrais trouver de fondamentalement différent.

C’est donc un peu dubitatif que je suis parti avec ce nouveau modèle.

Les sensations ont tout de suite étaient bonnes comme je l’écris dans mon précédent billet.

Mais ce n’est rien par rapport à ce qui s’est passé ensuite. Lire la suite

Amis minimalistes, Merrell pense à vous

la-nouvelle-collectionHier soir, j’ai été convié à une présentation de la nouvelle collection des modèles minimalistes de Merrell pour la course sur route et le trail.
J’avais hâte de voir ce que cet équipementier proposait par rapport à la concurrence.
J’avais récemment testé la Bare Access Flex, bonne chaussure de transition, mais je souhaite aller un cran plus loin.

La nouvelle collection ne m’a pas déçu sur ce point.
Merrell adresse bien tous les segments : du débutant en minimalisme qui a besoin d’un amorti, etc au barefooteur qui souhaite toutefois protéger sa peau car le bitume n’est pas exempt de fragments blessants ou la forêt n’est pas un long et vert parcours de golf …

Lire la suite

[test] Raindrop sur TasteItDrinks

Taste It - blog - La parole aux boissons sans alcool ! 2018-04-02 21-54-50
Bonjour tout le monde,

Vous savez que je cours sur route depuis plus de 20 ans et je crois que je suis passé par tous les stades : du total débutant à celui qui suit un plan pas fait pour lui mais … à celui qui se connaît, du moins essaie et fais en sorte de trouver ce qui lui convient le mieux.

J’ai fait beaucoup d’essais plus ou moins heureux concernant la nutrition. Actuellement j’ai trouvé un bon équilibre. Mais je reste toujours à l’écoute des nouveautés.

Lire la suite

[test] Merrell Bare Access Flex, c’est yeah

merrell-bare-access-flex-reduced

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je suis un coureur minimaliste et que je cours principalement avec des Vibram Five Fingers (VFF).

Par conséquent, tous les modèles de chaussures qui apportent de trop de soutien, à la semelle trop amortissante, etc, ne me conviennent pas.

C’est donc toujours avec une grande circonspection que je teste des chaussures “normales” comparativement aux VFF.

Toutefois ayant déjà couru avec des Merrell au début de ma transition minimaliste, j’étais très tenté par cette nouvelle expérience.

Mon choix s’est porté sur les Merrell Bare Access Flex.

Lire la suite

Semi de Paris 2017 : pluie, vent et FiveFingers

img_0419

De retour sur le semi de Paris

Me voilà de retour sur le bitume parisien pour ce RDV annuel.

Une fois de plus, je le cours en famille : il n’y a que mon frère, mon père étant blessé. J’ai récupéré son dossard.

Je devais être son meneur d’allure, donc aux alentours de 2h10, comme nous ne sommes tous les deux, on vise 1 h 45.

Il pleut comme vache qui pisse

On part sous les trombes d’eau et j’ai les pieds trempés dès le départ. C’est la rançon de la gloire avec les FiveFingers.

Mais je me sens bien, et il faut se freiner pour ne pas s’envoler. Partant dans le sas 2 h 10, nous ne sommes pas tout à fait dans le même rythme que les autres coureurs.

Run for fun

En fait, nous allons slalomer pendant toute la course. Fun, fun, fun …

Nous partons sur le rythme de 5 min / km, bien décidés à prendre le bon rythme tout de suite. Dans l’euphorie, nous descendons facilement vers les 4 min 30 mais on se modère.

Les kilomètres défilent très vite malgré les conditions météo, c’est agréable et on profite vraiment de notre course : rythme de croisière tranquille, pas d’essoufflement …

Pas de ravito ou presque, vite le paléo-cétogène

Je vois qu’au niveau foncier cela tient, mais je crains une baisse de régime vers le km 15 car je teste un nouveau mode de ravitaillement : rien si ce n’est 2 gorgées d’eau aux km 10 et 15.

Le matin, je me suis fait mon bulletproof coffee maison (café + 2 jaunes d’oeuf + huile de coco pure).

Ensuite, moins d’une heure avant la course, j’ai mangé une barre de chocolat fondant Pernigotti.

Résultat : excellent, pas de fringale, … de l’énergie jusqu’au bout et après.

Je suis bien loin de mon alimentation/ravitaillement très sucré(e). Je suis dans l’adaptation du paléo-cétogène 😀

Temps presque record

A partir du km 18, n’ayant pas eu de coup de barre, on a accéléré et on a fini vers 4’18, voire 3’23 mais pour les 300 derniers mètres.

Temps final : 1 h 42 14 sec, soit à 6 minutes de mon record alors que je me suis baladé. Donc très satisfait de mon quotidien de coureur : slow running !

Plus d’infos : Semi de Paris 2016, Semi de Paris 2015

IMG-20170305-WA0002

[entraînement] La bonne posture et plus encore …

running-form

Il y a presqu’un an, jour pour jour, je publiais un article sur le fait de porter des lunettes ou non quand on court.

J’insistais sur le fait que les porter m’avait permis d’avoir une meilleure posture et donc une meilleure efficacité.

Après un an d’entraînement, je ne peux que confirmer cette impression ressentie alors.

Par ailleurs ayant sensiblement augmenté mon volume hebdomadaire d’entraînement (méthode Hanson), cette importance de la posture, et de la bonne, n’a fait qu’augmenter afin d’éviter toute blessure due à un usage trop poussé du corps.

Grâce au light feet running, j’ai aussi amélioré ma foulée en utilisant plus la chaîne musculaire postérieure (fessiers, ischios jambiers) et j’ai grandement soulagé les psoas et les quadriceps.

De plus avec le port des correct toes, j’ai repositonné mes orteils d’où un gain de puissance dans les muscles des pieds lié à une meilleure sensibilité.

Depuis mes douleurs au tendon d’Achille ont quasiment disparu, elles sont désormais liées majoritairement à la déshydratation. Et oui, il m’arrive de ne pas boire assez alors que j’en connais bien les conséquences.

L’achat de ma Garmin Forerunner 620, je teste actuellement la Forerunner 630, m’a permis non seulement de mieux analyser ma technique mais aussi de mieux gérer mes entraînements. Les métriques que je retrouve sous Strava, notamment avec le navigateur chrome, fournissent de bons éléments d’analyse qui évitent d’avancer dans le brouillard. On ne peut progresser que si on a des repères.

extended-metrics-on-strava
Exemple de métriques avec Strava sous Chrome

En un an, j’ai énormément progressé et je sais que j’ai encore de la marge alors pourquoi pas vous ?

Crédit photo : altrarunning.fr

 

[entraînement] 2000 km dans l’année

2000km-annee-2015

15/11/2015 – 2000 km en moins d’un an, je ne l’aurais jamais imaginé en début d’année.

J’ambitionnais à peine les 1500 km et il me reste encore un mois et demi. De quoi ajouter environ 400 km.

C’est le résultat de la méthode Hanson pour le marathon basée sur le principe de l’accumulation progressive de fatigue.

Dans mon cas c’est une totale réussite. Je l’ai commencé fin juin et j’en ai vu un résultat probant lors de mon trail le 30/08 où je me sentais très, très bien au bout des 30 kilomètres.

Méthode Hanson + Light Feet Running : les clés du succès dans mon cas.

Au plaisir d’en discuter avec vous.