[livre] WEB 2.0 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet !

C’est par Twitter que je découvre ce livre intitulé « WEB 2.0 15 ans déjà et après ? 7 pistes pour réenchanter Internet ! » car mon ami Pierre fait un retweet en tant que rédacteur d’une section.

En consultant la liste de ses collègues d’aventure, je retrouve un grand nombre de connaissance croisées au long de ces 15 dernières années.

Lire la suite

[vidéo] Le multilatérisme via Diploweb

multilatérisme, mondialisation, globalisation, etc sont des idées, concepts dont on parle régulièrement.

Je pense que tout le monde confond ces notions, et c’était le cas pour moi jusqu’au moment où j’ai assisté à cette conférence.

Les intervenants sont clairs, pertinents, vulgarisateurs comme il faut.
Bref une conférence à voir de toute urgence, d’autant plus que la crise du covid-19 montre les limites entre globalisation et multilatéralisme.

Informez-vous sur le covid-19

La pandémie de covid-19 continue sur le monde entier et il est important d’avoir une information de premier ordre.

C’est l’ambition d’une équipe qui a mis en place le site covidminute 🧐.

Son objectif est le suivi :

Depuis le 24 janvier 2020, nous collectons les chiffres et les informations qui donnent du sens et vous aident à comprendre l’évolution du virus. En popularisant cette connaissance, nous voulons apporter notre contribution aux décideurs de tout ordre dans cette période de crise.

Covidminute

Depuis 2 semaines, j’ai rejoint cette équipe en tant que webmaster et j’y ai trouvé des personnes passionnées, volontaires. Une équipe de choc au service du monde 👍🏾

[livre] Sodoma, enquête au coeur du Vatican

Frédéric Martel, un expert de la question

20190508_2123132970684074050836808.png
J’avais entendu parler de cet ouvrage bien avant sa sortie. D’autant plus que je suis un fervent auditeur de Frédéric Martel et de son émission « Soft Power ».

Je savais donc le sujet brûlant et d’actualité.

Et je dois avouer tout de suite que je n’ai pas été déçu.

L’homosexualité au sein de l’Église catholique.

Avec les fuites à la Vatileaks, le sujet avait été défloré mais ma lecture m’a fait découvrir bien plus de choses que je ne l’avais anticipé.
L’homosexualité domine non seulement la curie romaine mais aussi tout l’appareil de la religion catholique.
Pour moi, le plus effrayant n’est pas cette prégnance mais les dérives qu’elles ont amenés, tout autant que l’hypocrisie, la duplicité …
On pourrait presque citer les sept péchés capitaux !

L’hypocrisie, la duplicité au sein de la Curie romaine

C’est un comble pour des personnes sensées nous montrer le chemin vers le Ciel en étant vertueux ici bas. Amen.
Bref, comme je vous le disais plus haut les révélations vont bien au delà de tout ce que j’avais imaginé et les entourages des papes ne sont pas épargnés.
Outre les nombreuses révélations, ce livre nous permet de comprendre bien des choses, notamment pourquoi l’Église a si longtemps protégé les prêtres pédophiles…
Certains pourraient y voir un complot gay et un ensemble de faits non avérés, que nenni, non seulement aucune diffamation n’a été annoncé, ni procès en vue.

Mon conseil : lisez le

Je vous conseille la lecture de cet ouvrage sans tarder.
L’Église catholique sait ce qu’elle a à faire si elle souhaite relever la tête.

Sodoma, une enquête au coeur du Vatican
de Frédéric Martel
Éditions Robert Laffont
ISBN : 9782221220825 ; EUR 23 ; février 2019 ; 630 p. ; Broché

[livre] Vivre avec Poutine

Amazon.fr - Vivre avec Poutine - Claude Blanchemaison - Livres 2018-06-10 16-21-12

Ce n’est pas le premier livre que je lis sur le maître de la Russie. Le dernier en date était « Poutine de A à Z » durant les congés de fin d’année 2017. Je n’avais pas été emballé.

On parle aussi beaucoup de lui et j’avoue ne pas savoir que penser de ce personnage. Toutefois il m’a été conseillé par mon père. Encore une fois.

J’ai donc commencé cette lecture en craignant une redite de « Poutine de A à Z ».

Grosse erreur. L’auteur Claude Blanchemaison – ancien ambassadeur en Russie, notamment – dépeint Poutine à travers différentes thématiques très argumentées, agrémentées d’anecdotes qui rendent le livre très agréable à lire. Lire la suite

[livre] Les Guetteurs

Amazon.fr - Les Guetteurs - Alain Bauer, Marie-Christine Dupuis-Danon - Livres 2018-06-03 12-47-29Depuis toujours je suis intéressé par l’histoire, la géographie, et donc la géopolitique.

Toutefois cet intérêt originel s’est fortement accru ces dernières années. Depuis plus d’un j’assiste aux conférences Diploweb, et je lis de plus en plus sur le sujet : billets, magazines et ouvrages sur le sujet …

C’est chronophage mais tellement enrichissant.

Aujourd’hui je vous écris à propos d’un ouvrage d’actualité : « Les Guetteurs, les patrons du renseignement français répondent« .

Lire la suite

[livre] L’hyperpuissance de l’informatique

 

Livre "L'hyperpuissance de l'informatique" par Gérard Berry

Je reprends avec cet ouvrage mes critiques comptes-rendus de lecture. Je ne me positionne pas en tant que juge mais je donne juste mon avis sans prôner l’objectivité.

 

Commençons par son sous-titre « Algorithmes, données, machines, réseaux« . Cela définit bien toute la portée de cet ouvrage. C’est principalement ce qui m’a intéressé car l’auteur Gérard Berry, médaille d’Or du CNRS en informatique, non seulement maîtrise son sujet mais il a cette capacité et la volonté à le rendre accessible.

J’ai donc plongé dans cette lecture avec beaucoup d’attente et je n’ai pas été déçu. Bien au contraire, ce fut un délice.

Lire la suite

C’est Running Expo aujourd’hui

Capture d’écran 2014-04-05 à 08.45.13

Salut,

Bien que je ne cours pas le marathon de Paris cette année, je fais le trail urbain de l’Humarathon la semaine prochaine, je vais me rendre au salon qui l’accompagne.

C’est toujours l’occasion de voir le nouveau matériel de près, de se renseigner de vive voix sur les courses et de rencontrer les amis.

Cette année, je dois récupérer des chaussettes de récupération Thuasne pour un test (article à venir).

Y êtes-vous allés ? Y serez-vous ?

[Course à pied] 100 activités …

100-activites-cap

En cette année 2013, comme en 2012 ou presque, je fais 100 séances de course à pied- compétitions incluses, un peu plus en réalité 🙂

L’objectif de l’année prochaine est de 150. C’est faible pour certains, mais cela représente une augmentation de 50% qui passera par une plus grande régularité.

Cela devrait être possible depuis que j’ai changé de travail, que j’ai déménagé … Et oui l’année 2013 fut fertile en événement !

2014 s’annonce sous les meilleurs auspices.

On verra un peu plus tard pour le programme, cela dépendra pas mal des opportunités que je pourrais avoir avec la Runnosphère.

new-years-eve-2013-5666313846390784-hp

Un pilote d’hélico dans la famille

Noël vient de passer et Adrien a reçu un superbe hélicoptère d’appartement (merci les guadeloupéens).

Adrien, qui en avait déjà un chez sa mère, nous a montré ses aptitudes de pilote et a défié son grand-père. Ce dernier a relevé ce défi et ils se sont livrés pendant 3 jours à un mano à mano aérien dans « l’héliport » de Sèvres 🙂

Cette photo de Richard Coffre (père), le grand-père, montre Adrien en pleine action. Un cliché digne d’Henri Cartier Bresson, le chantre de l’instant décisif.

Qu’en pensez-vous ?

IMG_0737

 

IMG_0742

 

 

 

Les 10 km de l’Equipe

20130623_094915

Salut,

Hier (dimanche 23 juin 2013), j’ai participé à mon premier « 10 km de l’Equipe » à Paris.

Je m’y étais déjà inscrit il y a deux ans, mais une fracture de fatigue au pied droit m’avait empêché d’y participer.

Cette année, je m’y suis inscrit au dernier moment, la semaine dernière, car j’étais en pleine non préparation pour cause de déménagement.

Avant la course, je n’avais pas couru depuis le 5 juin.

Par conséquent, même si j’étais dans le sas « 42 minutes », mon objectif devait être plus raisonnable et je visais plutôt les 45 minutes.

A l’arrivée place de la Bastille, en cherchant les consignes, je suis tombé sur l’ami Bernard Bizet, le gros joggeur, que j’avais loupé la veille.

Il me file de bons conseils sur le parcours, notamment avec la présence de plusieurs faux plats.

Une fois mes affaires mises en consigne, je me dirige vers l’aire de départ, distante d’environ 1,5km. Je fais sensation avec ma combinaison de peintre qui me protège bien de la fraîcheur matinale. Nous sommes le 23 juin mais on ne s’en rend pas compte au thermomètre.

Le départ arrive et on s’élance.

Le rythme est élevé, je n’ai pas l’habitude de courir aussi vite 😉  dès le départ.

Je suis plutôt du genre à partir cool pour voir comment cela va se passer et surtout je cours beaucoup plus long d’habitude.

Mais le mot d’ordre est relâchement et plaisir et j’y compte bien m’y tenir.

Je vois que beaucoup de monde part vite, peut-être trop sûrement. On les prendra plus tard …

Pour ma part, je regarde ma montre mais surtout je respecte mes sensations afin de me prémunir contre toute baisse de régime.

Les faux plats s’enchaînent mais la course se passe plutôt bien, d’autant plus qu’il ne pleut pas.

D’un coup, une fusée me dépasse, c’est Kilian Jornet, bien bronzé qui passe en trombe.

A peine 35 minutes de course, et la fin approche déjà !

On m’avait annoncé une belle descente pour les 2 derniers kilomètres, c’est bon signe et j’en ai besoin car ce rythme « élevé » pompe sérieusement dans mes réserves.

Mais on y va et c’est l’arrivée avec une grande satisfaction : 45’10 !

Hyper heureux au vu de ma préparation inexistante et de mon régime alimentaire modifié : pas de recharge de glucides durant les précédents jours, pas de gels avant la course. J’ai juste conservé le gâteau énergétique pour le petit déjeuner. C’est un must.

Mon record étant de 44 min et quelques secondes : mission accomplie.

Le foncier accumulé ces dernières années et ma technique de course (attaque médio-plantaire) me permettent d’atteindre des résultats que je n’aurais jamais envisagé …

Après l’arrivée, j’ai croisé Salvio qui a aussi pulvérisé son record et est en avance d’un an sur ces objectifs !

Un seul regret mais je n’ai pas eu à en souffrir, les consignes sont à l’air libre : dommage avec la pluie qui est tombée, certains sacs ont dû être bien trempés.

A bientôt sur les routes et les chemins.

Barefoot Connections Conference – Primal Lifestyle (vidéo)

Coucou, ceci est une annonce pour les minimalistes convaincus ou hésitants : la Barefoot Connections Conference est pour bientôt !

Elle se déroulera à Londres  au Natural History Museum les 22 et 23 juin.

Un des principaux sponsors est le site : primal lifestyle.

En attendant, un peu de teasing avec une vidéo engageante ou une « inspiring video », c’est beaucoup mieux en anglais 🙂

Alana Hadley, 16 ans, bientôt son premier marathon

hadleys

Voici un extrait tiré de VO2 Magazine qui nous présente le phénomène :

Alana Hadley n’a que 16 ans, elle compte déjà à son actif plusieurs semi-marathons, et elle effectuera au mois de mai prochain ses débuts sur marathon au Marathon de Cleveland. Avec l’ambition d’un chrono en 2h 41’ !

C’est une enfant prodige de la course à pied, et une boulimique de compétitions. Alana Hadley s’est déjà fait connaître aux Etats-Unis pour ses performances sur semi-marathon. Elle est l’Américaine la plus rapide pour les tranches d’âge de 14 ans et de 15 ans.

Vous pouvez aller sur le site d’Alaney pour avoir tous les détails.

Saucony Xodus 3.0 sur l’Ecotrail 30 km

DSCN2565_crop

Je cours avec des Saucony grâce à Fred Brossard depuis un peu moins d’un an car je cherche des chaussures avec un drop faible mais avec un minimum de confort.

Pour la route, j’ai donc des Saucony Kinvara 3, pour le trail, j’ai acheté des Xodus 3 au mois de novembre 2012.

Je les avais déjà testées avec bonheur lors de la route des 4 châteaux le 25 novembre, mais c’était un trail court de 16 km.

Hier j’ai accompagné mon frère sur la version 30 km de l’Ecotrail. Séance longue pour moi, course pour lui et test grandeur nature pour mes chaussures.

En passant, je rends hommage à la Runnosphère dont je fais partie et dont j’ai croisé deux membres dans le parc de St Cloud : Salvio et Jean-Pierre Run Run, en pleine préparation du marathon de Paris.

Vous avez des clichés d’après course plus bas.

Le test fut concluant car le terrain était gras à souhait et hormis quelques glissades inévitables, je fus du pur plaisir.

Particulièrement dans les descentes où l’accroche et la stabilité fait merveille, et j’ai pu me lâcher.

J’ai hâte de les tester sur le trail des lavoirs dans un peu plus d’un mois le 21 avril.

Ci-dessous le départ de la première vague du 30 km.

DSCN2554

Bravo à ces courageux car cela n’a pas dû être facile dans ce terrain gras, et les côtes !

DSCN2555

Comme vous pouvez le voir, elles n’accumulent pas trop la boue, ainsi on n’a pas les pieds lourds au fil des kilomètres 🙂

DSCN2560 DSCN2562

Une vue sur la semelle assez large avec une toebox confortable, qui évite une compression des orteils, ce qui est douloureux au fil du temps. Pas ce problème ici.

La semelle est bien crantée permettant une accroche efficace sans être désagréable quand on revient sur le bitume.

DSCN2563

Alors rejoignez la tribu Saucony.

20 km de Paris : record pulvérisé de 7 min !

Bonjour tout le monde,

Vendredi dernier je récupère en catastrophe un dossard préférentiel pour cette course que je n’avais pas faite depuis 4 ans.

La dernière fois, j’étais pacer pour une amie et nous visions 2h. Finalement nous avions réalisé 1h50.

Hier matin, étant donné les conditions automnales, l’objectif était juste de battre mon record car je n’avais pas suivi de préparation spécifique loin de là : à peine deux séances de vitesse il y a deux semaines.

Pour couronner le tout, je croyais que la course avait lieu le 21 et j’ai réalisé jeudi dernier que c’était le 14/10.

Donc hier matin, j’ai quitté la maison à 7h50 direction la Tour Eiffel en passant par la Défense.

Tout au long du trajet, le flot de coureurs grossit et c’est le bouquet sur la ligne 6 entre l’Etoile et Bir Hakeim.

Direction le stade/vestiaire.

Je connais le chemin et cela permet de rester tranquille, je suis dans le timing. Etrangement serein, mais un peu triste, ma petite famille (Adrien mon fils, et Colomba ma compagne) n’a pas pu m’accompagner à cause de la pluie importante annoncée.

Déjà que ce n’est pas agréable pour le coureur, c’est la plaie pour les accompagnateurs, chapeau bas et merci à ceux qui nous ont encouragés.

Je récupère un tee-shirt officiel, très beau. Je vais le porter avec plaisir lors des entraînements.

Je prends la température des lieux : frais et humide comme prévu mais il ne fait pas trop froid.

H-45 min : je m’habille, dépose mes affaires à la consigne et direction le sas « préférentiels », une première pour moi.

C’est tip top d’être en avant avec l’assurance de pouvoir se lancer au mieux dès le départ.

H-15 min : départ des « giolettes » – l’orthographe est faux, j’attends vos corrections. Bon courage les gars et les filles ! J’en rattraperai pas mal durant la course.

H-5 min : départ des coureurs en fauteuil, eux je ne les verrai plus 🙂

Heure H : c’est parti, il était temps car la pluie a commencé et rester sans bouger ce n’est jamais bon.

En moins d’une minute, je passe la ligne de départ, merci le sas « préférentiels ».

Je suis tout de suite dans l’allure, la première côte passe sans problème, je croyais qu’elle était plus pentue, peut-être que les trails que je fais souvent sont utiles au final 😉

Petite tension au niveau du pubis, un arrêt technique s’impose sur l’avenue Foch et là je prends mon envol. Libéré de cette légère angoisse, je me relâche pleinement et je prends le bon rythme avec le meneur d’allure 1h40 en point de mire. Du tout bon je vous dis.

Descente vers Longchamps, il s’agit de ne pas s’emballer, car qui dit longue descente dit a minima longue montée pour récupérer le dénivellé, donc on y va mollo.

Les kilomètres s’enchaînent tranquillement sans à coups.

Sur la route, je n’ai pas pris ma poche à eau, contrairement à ce que je fais à l’entraînement. Le km5 et le premier ravito est le bienvenu.

Au km 10, je prendrai mon 1er gel, espérant ne pas avoir une baisse de forme avant.

Km 7, je me sens suivi depuis un moment, je ralentis un peu et je fais la connaissance d’un coureur, pompier de Paris de son état, à qui je sers de lièvre. On fait ami-ami et je me remets donc mon rythme.

On arrive Porte d’Auteuil avec son ravito et mon premier gel, il était temps car je sentais la baisse de régime arriver.

L’effet est quasi immédiat, merci Overstim’s, …

Je suis dans le flow et ma lecture du Chi Running de Danny Dreyer me sert beaucoup : conservation d’une fréquence élevée et gestion de la longueur de la foulée. Je mets tout cela en pratique pour mon plus grand bonheur 🙂

Du coup les kilomètres s’enchaînent sans problème et mes Saucony Kinvara 3 ressemblent à des pantoufles si je puis dire. Est-ce que je plane ?

En tous cas, je suis bien alors que je n’ai jamais été aussi vite depuis longtemps sur une course. L’objectif de battre mon record est vraiment à portée de main. Les 1h35 sont à l’horizon.

Mais je ne m’enflamme pas, le coup de mou est toujours possible. Donc méfiance mais tout de même !

On arrive au km 13 et mon ami rend les armes, il paie son manque d’entraînement : good luck buddy.

Tunnel du pont de l’Alma : il fait plus chaud et c’est très agréable, cela donne la pêche …

On arrive au Louvre et on traverse la Seine, c’est du tout bon 🙂

Cela sent l’écurie.

On sent que l’allure s’accélère, tout le monde veut en finir au plus vite.

Le dernier kilomètre est là, on va pouvoir lâcher les chevaux tout doucement.

Les 200 derniers mètres, je me rappelle que j’étais sprinter dans ma jeunesse et j’essaie d’imiter Usain Bolt sur la ligne droite aux JO de Londres. Je suis nettement plus saccadé mais j’avance vite.

Yep, c’est fait : 1h 33min 10 sec !!!!!

Je suis aux anges, c’est fait et bien fait malgré le temps.

Sans les pauses ravito et autres arrêts techniques, j’étais à 1h30, du tout bon 🙂

Merci aux spectateurs, aux autres coureurs et à tous les bénévoles.

On récupère le petit sac de ravitaillement, good, la médaille, on est toujours fier de la porter et direction les vestiaires pour se changer et se sécher.

Je récupère mes affaires et mon portable. Je préviens toute la famille, je me change et repars.

Je reçois les premiers SMS de félicitations de ma chérie, mon fils, un de mes frères, mon père, … Je craque, je pleure de joie d’avoir tant de soutien à distance. C’est fort, c’est bon.

Maintenant, direction Sèvres pour un retour au bercail afin de partager tout cela.

J’arrive à la maison et là ma petite famille me félicite déjà par la fenêtre alors que je suis encore dans la rue, les larmes montent aux yeux.

Je monte les escaliers et mon fils me rejoint, là je re-craque un peu.

Entré dans l’appart, quel délicieux fumet, Colomba n’a pas pu venir mais elle m’a préparé de succulentes pasta alla bolognese maison.

Après l’effort, le réconfort, un bon déjeuner en famille et j’ai faim …

Le Disciple en direct de la Runnosphère.