La Befana, Épiphanie, les rois mages et la galette

Je suis encore en Italie où ce 6 janvier est un jour férié « La Befana », qui correspond à l’Épiphanie. J’en profite pour vous donner quelques informations sur cet événement en réalité méconnu.

Que signifie le mot Épiphanie ?

D’un mot grec qui désigne une apparition, l’Épiphanie désigne normalement plusieurs manifestations du Christ au monde : la Chandeleur (présentation de l’Enfant Jésus au Temple), le baptême du Christ dans le Jourdain et la transformation de l’eau en vin aux noces de Cana (premier récit d’un miracle de Jésus).

La tradition populaire a restreint l’usage du mot Épiphanie à la visite que rendirent des mages venus d’Orient à l’Enfant Jésus, traditionnellement fêtée le 6 janvier (ou le dimanche précédent).

En savoir plus …

Comment se prénomment les rois mages ?

Le récit des rois mages qui apportèrent des présents à l’enfant Jésus n’a pas de fondement historique. Il a été enjolivé au cours du Moyen Âge et c’est à ce moment-là que les mages sont devenus trois Rois prénommés Gaspard, Melchior et Balthazar. Balthazar est figuré sous la forme d’un noir en témoignage de l’universalité du message évangélique.

En savoir plus …

D’où vient la galette des rois ?

Le 6 janvier est tirée la traditionnelle galette des Rois, sans doute une réminiscence des Saturnales romaines et de la fête païenne du Soleil, lequel était représenté par une galette. La fève cachée dans la galette rappelait à l’origine l’Enfant Jésus que les mages avaient longtemps cherché en suivant l’étoile.

En savoir plus …

1 réflexion au sujet de « La Befana, Épiphanie, les rois mages et la galette »

Répondre à COFFRE Annuler la réponse.

%d blogueurs aiment cette page :