[test] Merrell Bare Access Flex, c’est yeah

merrell-bare-access-flex-reduced

Si vous me suivez régulièrement, vous savez que je suis un coureur minimaliste et que je cours principalement avec des Vibram Five Fingers (VFF).

Par conséquent, tous les modèles de chaussures qui apportent de trop de soutien, à la semelle trop amortissante, etc, ne me conviennent pas.

C’est donc toujours avec une grande circonspection que je teste des chaussures “normales” comparativement aux VFF.

Toutefois ayant déjà couru avec des Merrell au début de ma transition minimaliste, j’étais très tenté par cette nouvelle expérience.

Mon choix s’est porté sur les Merrell Bare Access Flex.

C’est plutôt un modèle pour la  route et j’avoue ne pas l’avoir testé sur les chemins de terre.

Par contre, le dernier épisode neigeux sur Paris m’a permis de tester ces capacités sur la neige et la glace. C’est très satisfaisant pour une routière qui ne possède pas le crantage d’un modèle de trail.

J’ai couru près de 500 km avec ces chaussures et j’ai vraiment eu le temps de m’acclimater.

C’est un modèle assez dynamique qui me donne toujours un supplément de vitesse par rapport aux VFF. Ce serait donc une bonne stratégie de participer avec elles aux compétitions 😀

Mais ce que j’apprécie le plus avec ce modèle, c’est qu’il convient aux coureurs minimalistes.

Pourquoi ?

Tout d’abord car la toe box – la partie avant de la chaussure – est large et donc aucune sensation de compression des orteils même après 25 km, c’est un confort inestimable que l’on ne retrouve généralement pas chez les autres marques, hormis Altra.

De plus, c’est une chaussure avec un drop zéro – égal à 0 mm. On a donc le pied à plat comme lorsqu’on court pieds nus, c’est plus naturel.

Par ailleurs, je vous ai déjà parlé du dynamisme de ce modèle, mais on ne retrouve pas l’effet catapulte que je trouve exagéré des Adidas, la foulée est naturelle avec un déroulé comme il faut.

Je le ressens bien car cela ne me provoque aucune douleur au niveau des fascias externes de la cuisse, ce qui est le contraire quand les chaussures contrarient ma foulée naturelle.

De plus, le mesh est très léger donc on ne le sent pas. Il l’est peut-être même un peu trop et cela provoque une certaine fragilité. Il apparaît des marques d’usure au niveau de la pliure de la toe box (voir photo) et je ne trouve pas cela normal après 500 km.

Par conséquent, je déconseille ce modèle pour un usage de trail.

L’accroche est parfaite par temps sec, et acceptable sur sol mouillé. Sur le verglas, c’est autre chose, mais c’est normal, non ?

20171228_084204-reduced

Comme je l’ai dit, j’ai réussi à courir 500 km avec ce modèle en prenant un réel plaisir ce qui est rare pour moi quand je porte des chaussures “normales”, donc je le conseille à tous les coureurs sur route et tout particulièrement à ceux qui transitent vers le minimalisme. Courez avec ces Merrell les yeux fermés ou presque.

Bon run et à bientôt.

teste-approuve-adopte-soncad-officiel-de-la-coiffure-domicile

 

2 réflexions sur “[test] Merrell Bare Access Flex, c’est yeah

Laissez une réponse

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.