20 septembre 1870 : Les troupes piémontaises entrent à Rome

Breccia di Porta Pia, Carlo Ademollo (1824-1911)

Le 20 septembre 1870, quelques jours après la chute du Second Empire français, les troupes piémontaises entrent à Rome. Le roi Victor-Emmanuel profite de la chute de Napoléon III, qui s’opposait à l’annexion par l’Italie des dernières possessions du pape, pour achever l’unification de la péninsule.

Le pape Pie IX se considère dès lors prisonnier au Vatican. Ses successeurs feront de même jusqu’aux accords de Latran qui, en 1929, transformeront le Vatican en un État souverain.

Laisser un commentaire